Présentation

La qualité de l’air est une préoccupation collective qui concerne pouvoirs publics, entreprises, citoyens et usagers. Enjeu sanitaire et de qualité de vie en premier lieu, elle a aussi un impact économique et sur l’attractivité de notre territoire.
Face à la récurrence des pics de pollution la responsabilité de chacun est engagée pour trouver des solutions concrètes et efficaces.

La MEL mène déjà une action volontariste, par exemple à travers son Plan Climat Territorial ou  sa politique de mobilité promouvant les transports en communs et les déplacements sous forme de « modes doux » (vélo, marche), ainsi que le co-voiturage.

Il nous faut aujourd'hui aller plus loin.

C’est pourquoi, le 10 février 2017, le Conseil métropolitain a voté le développement du réseau de chaleur, ainsi que le lancement d'une étude pour définir la faisabilité d’une zone de circulation restreinte.

La question de la pollution de l’air dépasse largement le cadre des transports. Ces derniers sont responsables d'un tiers des émissions de particules fines, le reste étant imputé pour un autre tiers au résidentiel, tertiaire et commercial et pour le dernier tiers aux activités économiques et agricoles.

A partir de ce constat, quelles solutions peut-on imaginer pour améliorer la qualité de l'air ?

Vos propositions alimenteront un plan d'actions de la MEL.

Participer

Participants 160 Inviter

Profil de Jan Vanhée

Jan Vanhée

36 contributions • 47 votes
Profil de Florent IVORRA

Florent IVORRA

7 contributions • 48 votes
Profil de Juliette Juliette

Juliette

8 contributions • 31 votes
Profil de Emily T

Emily T

3 contributions • 35 votes
Profil de yannick

yannick

0 contribution • 33 votes
Profil de damien

damien

9 contributions • 22 votes
Profil de Damien

Damien

11 contributions • 17 votes
Profil de Charlotte

Charlotte

13 contributions • 15 votes
Voir tous les participants